PhotoDuino 3/4 : Remote software

Présentation

Le module PhotoDuino peut fonctionner de façon autonome (alimenté sur pile par exemple) mais son paramétrage se fait via de minuscules boutons, peu pratiques lors de manipulations répétées. Pour nous simplifier la vie, le concepteur a mis à disposition un logiciel permettant d’accéder à tous les réglages et de commander le module depuis l’environnement Windows, MAC ou Linux.

Toutes les explications et références fournies sont relatives à une utilisation sous Windows.

Installation & lancement

Pour faire fonctionner le logiciel PHOTODUINO REMOTE, il est nécessaire d’avoir installé l’environnement de développement ARDUINO IDE.

Liens vers sources : PHOTODUINO REMOTE et ENVIRONNEMENT ARDUINO IDE.

Backup local : PHOTODUINO REMOTE et ENVIRONNEMENT ARDUINO IDE

Une fois ces installations faites, il faut connecter en USB le PhotoDuino à un des ports USB du PC pour assurer sa liaison data mais aussi son alimentation électrique. Le module s’allume, c’est normal.

Au lancement du logiciel, il est nécessaire d’indiquer le port COM sur lequel est connecté le PhotoDuino. C’est en général COM3 ou COM4. Sachant que le COM1 est généralement le port série physique du PC. En cas de doute, il faut checker le ‘Gestionnaire de périphériques de Windows’.
Si le port COM n’apparaît pas alors il y a de fortes chances que les drivers FTDI de l’environnement ARDUINO IDE n’aient pas été installés. Il est préférable de relancer leur installation.

PhotoduinoRemote001

Une fois la liaison établie, on accède à l’ensemble des fonctionnalités du PhotoDuino via l’interface graphique et sous forme d’onglets :

  • Configuration du système (System Config)
  • Intervalomètre (Intervalometer)
  • Déclenchement des capterus (Sensor Trigger)
  • Control manuel (Manual Control)

Onglet : Configuration du système

PhotoduinoRemote002

Dans cet onglet, on paramètre la configuration du système :

  • Device Type (Type de dispositif) : Indiquer si une électrovanne ou une barrière laser est utilisée.
  • Sensor Tuning (Réglage du capteur) : Indiquer le type d’ajustement de sensibilité.
  • SutterLag Time (Temps d’obturation) : Indiquer la latence de l’obturateur du boîtier reflex. Il y a possibilité de récupérer cette valeur en se rendant sur le site IMAGING RESOURCE, en sélectionnant le boîtier et en allant dans l’onglet ‘performance’ puis récupérer la valeur ‘Pre-focused’. Un reflex lent affiche jusqu’à 100 ms alors que pour un reflex rapide, cette valeur baisse jusqu’à 50 ms.
  • Mirror Lockup Timeout : Délai avant de rabaisser le miroir.
  • Use Flash 1 / 2 : Activer le flash 1 et/ou 2
  • Use Speaker : Activer le buzzer du PhotoDuino. Lors du réglage du niveau de sensibilité du capteur, le beep retentit lorsque le seuil est franchi.
  • Use BackLight : Activer le rétro éclairage de l’écran LCD du PhotoDuino. Il peut être utile de le désactiver si on recherche l’obscurité totale.

Onglet Intervallomètre

PhotoduinoRemote003

La fonction intervallomètre permet de réaliser des Timelapse. A partir d’une série de clichés pris à intervalles réguliers, il est ensuite possible de réaliser un film montrant la croissance d’une plante, le déplacement des nuages ou des étoiles…

Autofocus Time : Définir le temps moyen de mise au point autofocus en ms.
Flash 1&2 Pretime : Ajouter un délai avant le déclenchement du flash 1 et/ou 2
Close Pretime : Ajouter un délai après le déclenchement des flashs pour refermer l’obturateur.
Interval : Définir le délai entre chaque prise de vue.
Cycle : Définir le nombre de clichés à prendre.

Onglet Sensor Trigger

PhotoduinoRemote004

Dans cette section, on choisit le type de capteur à utiliser et sa sensibilité. On y gère également l’ensemble des timings dur workflow de prise de vue.

Sensor Config

Sensor Type : indiquer le type de capteur souhaité : Barrière infrarouge ou laser, audio, lumière ou choc.
Sensor Limit
spécifier le seuil de déclenchement.
Beep on limitsi coché, le photoduino émet un bip lorsque le seuil est franchi. Cette fonction est très utile pour calibrer les seuils de capteur.

LifeCycle config

Shooting Mode : Normal, Pré Bulb ou Mirror Lock Up. En sélectionnant Pré Bulb, on évite le lag généré par la mécanique de l’obturateur. En mode Mirror Lock Up, le mirroir est préalablement relevé pour éviter toutes vibrations dues à la mécanique de l’obturateur.
Autofocus Time : Spécifier le délai pour la mise au point autofocus du boîtier. Cette valeur est très variable car elle dépend des conditions de prise de vues. Dans le cas d’une mise au point manuelle, la valeur doit être : 0
Flash1 & 2 PreTimeSpécifier le délai en ms pour le déclenchement des flashs à partir du déclenchement du capteur.
Close PreTime Spécifier le délai en ms pour la fermeture de l’obturateur après que le déclenchement des flashs.
Cycles : Nombre d’itérations
Intercycle Time : Temps en ms entre chaque itération.

Le bouton Run as Sensor Trigger lance l’exécution du workflow selon les paramètres spécifiés.

Onglet Manual Control

PhotoduinoRemote005

Dans cet onglet, il est possible d’effectuer des tests de communication et de fonctionnement du boîtier, des flashs et de l’électrovanne.

Les tests possibles sont : 

Boitier : tester l’autofocus (vérifier que AF est sur AUTO)
Boitier : tester obturateur
Boitier : tester obturateur et AF

Flashs : tester les deux canaux de déclenchement des Flashs. 

Electrovanne : tester l’électrovanne.

Ces fonctions sont très utiles préalablement à la prise de vue. Elles permettent de vérifier le bon fonctionnement des éléments et ainsi d’éviter d’éclater un ballon ou de casser une ampoule pour rien…

Si vous chercher à comprendre le déroulé du Workflow du PhotoDuino, des diagrammes sont disponibles sur le site du concepteur.

A suivre : Des exemples de clichés réalisés avec le PhotoDuino.

Please like & share:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *