Réparation Objectif Grand Angle TOKINA 12-24 f/4

Il y a quelques temps, j’ai eu l’occasion d’agrandir le parc de mes objectifs en faisant l’acquisition d’un ultra grand angle de chez TOKINA : le AT-X 124. J’ai acheté cet UGA pour une bouchée de pain car affecté d’un problème de fonctionnement au delà de l’ouverture f/4. C’est handicapant quand on sait que la plage de résolution maximale est comprise entre f/5.6 et f/8…
Tokina 1224
Renseignements pris auparavant, le montant de l’intervention par un professionnel s’élève à plus de 200 € H.T. pour un objectif dont le prix de vente avoisine les 450 € TTC. Donc, j’avais dans l’idée de tenter la réparation moi même !

Afin de mettre toutes les chances de mon côté, j’ai parcouru un nombre incalculable de forums afin de dénicher un tutoriel agrémenté de photos mais en vain ! Il y a bien quelques vidéos ici et la qui abordent le sujet mais sans approfondir…J’ai donc décidé de partager le mode opératoire que j’ai utilisé pour réparer cet objectif.

Le problème technique

Comme bon nombre de possesseurs d’objectifs TOKINA, le mien est affecté par un problème de mise au point aux ouvertures inférieures à f/4. Cela se traduit par l’affichage d’un message d’erreur sur l’écran : “ERREUR 01 : Communication défectueuse entre l’appareil et l’objectif….”

erreur01


Dés lors, il est nécessaire d’éteindre et rallumer le boîtier afin de retrouver l’affichage. En se plaçant en Priorité Ouverture à f/4, il est tout à fait possible de prendre de clichés sur toute la plage de focales.

Recherches effectuées sur Internet : il semble que ce soit une nappe souple interne qui soit en cause. En effet, cette dernière, subit, au rythme des zooms, une pression mécanique en un point précis qui induit une pliure puis un sectionnement. (voir photo ci-dessous)

WP_Tokina_Nappe_HS

Une fois endommagée, cette nappe souple est irréparable et nécessite d’être remplacée !

Attention !

Les manipulations démontrées dans cet article peuvent engendrer la destructions de votre objectif ou provoquer des blessures dont je ne pourrais être tenu pour responsable… Ces opérations sont complexes mais pas irréalisables si vous êtes rigoureux et patient. Je vous invite à prendre des clichés de toutes les manipulations effectuées afin de pouvoir revenir dessus en cas de doute. Les pièces extraites sont minuscules et fragiles : prévoyez des contenants et référencez-les afin de pouvoir les retrouver facilement.

Matériel nécessaire

Si vous avez choisi de remplacer la nappe par une nappe identique, je vous invite à effectuer une recherche sur EBAY avec comme mots clés : “TOKINA 12-24 FLAT CABLE”.

  • Tournevis de précision, j’utilise un kit de chez MOB PEDDINGHAUS Tournevis-precision
  • Fer à souder de 30/40W à panne fine (0.5 à 0.8mm)076727_BB_00_FB.EPS_1000
  • Fil à souder Filasouder
  • Troisième main troisieme_main
  • Du fil souple de faible diamètre : j’ai choisi de récupérer les brins d’un vieux câble réseau… Twistedpair
  • 1 cm2 d’adhésif épais
  • Un aimant pour attirer et bloquer les minuscules vis en métal
  • Une serviette éponge : pour vous essuyer le front…

Le Mode Opératoire

L’intervention consistant à remplacer la nappe, je l’ai achetée en Chine puis remplacée. Mais le problème est très vite réapparu ! J’en conclu que soit il y a un sérieux problème de conception sur cet objectif soit les nappes installées sont de piètre qualité ! Il n’empêche qu’au vu de la complexité de l’intervention, je ne compte pas le faire tous les 3 mois…

Une nappe : c’est ni plus ni moins qu’un câble plat muni de plusieurs pistes chargé de véhiculer des signaux électriques…non ? J’ai donc remplacé tout cela par des câbles souples et quasi incassables !

Voici comment j’ai procédé.

La première étape consiste à ôter le bouchon arrière et dévisser les 3 vis et à extraire le disque de plastique noir fixé sur la bague en métal.

Tokina_repair_001

Vient ensuite le démontage de la bague métal. Dévisser les 3 vis principales

Tokina_repair_002

Puis dévisser les 2 vis maintenant la pièce munie de contacts afin de retirer la bague métal.

Tokina_repair_003

Dévisser ensuite le cylindre du fut en métal (3 vis) et l’extraire.

Tokina_repair_004

A ce stade, on dispose d’un accès facilité à la carte électronique et ses différentes connexions.

Tokina_repair_006Tokina_repair_007 Tokina_repair_008

L’étape suivante consiste à dessouder les 4 nappes et les 2 fils comme indiqué sur le schéma. Il n’est pas nécessaire de dessouder les connecteurs assurant la communication entre l’objectif et le boitier.

Tokina_repair_009

 Une fois l’ensemble des nappes citées dessoudées, on peut procéder au retrait de la carte électronique.

Tokina_repair_011 Tokina_repair_010

La carte électronique, une fois déposée.

Tokina_repair_012Il faut maintenant identifier la nappe à extraire / remplacer. En surbrillance sur la photo suivante.

Tokina_repair_013

Cette nappe est reliée au moteur du diaphragme et au capteur de fin de course. Inaccessible pour êtres dessoudés, il est nécessaire de les démonter.
Pour démonter le moteur, il est préférable de se munir d’un tournevis aimanté afin de récupérer les minuscules vis…

Tokina_repair_015 Tokina_repair_014

Faire de même avec le palpeur de fin de fin de course. Attention, cette pièce est particulièrement fragile !

Tokina_repair_016

Tokina_repair_017

Si tout s’est bien passé…l’ensemble de la nappe a pu être extraite.

Tokina_repair_018

A ce stade, je pars du principe que je remplace ‘la nappe à problèmes’ par des fils. Pour ceux qui souhaitent remplacer la nappe par un modèle identique, la procédure est quasiment identique !

Pour remplacer la nappe par des fils, il est impératif d’identifier ses connections. Voici un schéma de celle ci :

Tokina_repair_023 Tokina_repair_024

Une fois le repérage du faisceau réalisé, Il est possible de s’attaquer au dessoudage des deux éléments : le moteur et le capteur de fin de course.

Il est important d’utiliser un fer à souder de faible puissance ou à puissance réglable. En effet, le support des pins du moteur est en bakelite et donc fragile ! Pour faciliter l’opération, on peut recourir à une ‘troisième main’.

Tokina_repair_019B Tokina_repair_020B

Une fois la nappe dessoudée, il faut préparer 4 fils de 9 cm et 2 fils de 11 cm environ qui vont jouer le rôle de la nappe. Je recommande d’étamer les fils dénudés afin de leur permettre d’adhérer immédiatement sur le support.
Souder les 4 fils au pins du moteur de diaphragme.

Tokina_repair_021

Pour le module de fin de course, c’est un peu plus complexe : la nappe d’origine était pourvue de contacts reliés à la masse. Il va donc falloir recréer cette liaison en soudant un fil sur le support métallique. L’autre fil est soudé en lieu et place de la nappe mais il faut veiller à isoler la soudure du support. Pour cela, j’ai utilisé une petit morceau de scotch armé que j’ai intercalé entre la soudure et la partie métallique. Sans cet isolant, le palpeur de fin de course n’a plus aucune utilité !

Tokina_repair_025

L’ensemble des éléments désormais soudés, il est temps de procéder au remontage. Le moteur et le palpeur de fin de course se refixent à l’aide de leur deux vis respectives, il n’y a pas de réglage particulier.

C’est un peu effrayant de voir tous ces fils qui sortent du fut de l’objectif…

Tokina_repair_026

 A l’aide du schéma de faisceau montrant le numéro des pins, il faut maintenant souder les différents fils sur la carte électronique.Et faire de même pour les nappes et des 2 fils rouge et noir. Un ajustement de la longueur des fils est probablement nécessaire. Il faut prendre en compte le déplacement des éléments internes lors du zooming !

Tokina_repair_030 Tokina_repair_031

Comme on peut le voir sur les photos précédentes j’ai choisi de faire passer les fils autour de la lentille centrale afin de maximiser l’élasticité du faisceau. Ainsi il ne se pliera pas et ne sectionnera pas dans le temps. Je conseille tout de même de vérifier le déplacement des fils en manipulant la bague de zoom. Si la longueur des fils est trop importante : des fils vont se placer devant la lentille et entrer dans le champ de vision…

Si tout est OK, il est maintenant possible de tout remonter. En commençant par remonter la bague métal, le support bakelite supportant les contacts et enfin le disque en bakelite. Je vous épargne les photos, c’est à l’identique du démontage…mais à l’inverse. On va se contenter d’un résumé rapide en 3 images…

Tokina_repair_032

Normalement, il ne doit rester aucune vis à l’issue du remontage…

Et voila, ce petit reportage touche à sa fin, j’espère que tout s’est bien passé pour vous !

Tokina_repair_033

Please like & share:

5 Commentaires

  1. Micha

    Really great tutorial (and the only one I could find) of the repair of a 12-24 Tokina. Merci bien!

    Répondre
    1. Yann SEGALEN (Auteur de l'article)

      Thanks for your message ! Hope your repair will be a success !

      Répondre
      1. fabrice

        j’ai essayé de réparer le mien aprés avoir changer la nappe cassée et remonté le tout, le diaph se ferme correctement mais ne revient pas à la pleine ouverture, il n’y a pas de point dur sur le mécanisme.
        moteur HS?

        Répondre
        1. Yann SEGALEN (Auteur de l'article)

          Tout fonctionne ? Parfait !

          Répondre
  2. fabrice

    j’ai essayé de réparer le mien aprés avoir changer la nappe cassée et remonté le tout, le diaph se ferme correctement mais ne revient pas à la pleine ouverture, il n’y a pas de point dur sur le mécanisme.
    moteur HS?

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *