Small but Strong : Intégration des composants – 4/8

Le châssis réalisé, il peut accueillir les différents composants.

L’ECRAN LCD 7″ & SON CONTROLEUR

Pour fixer l’écran et sa carte contrôleur sur le BEZEL, je me suis servi de PVC de 5mm pour réaliser un support.

AssemblageEcranLCDControlleur

Une fois monté :

CtrpL_fix_02

L’écran et son contrôleur sont désormais intégrés. Comme expliqué dans l’article précédent, j’ai souhaité que le BEZEL soit amovible facilement. L’écran et sa carte étant fixés sur le dernier, ils ont donc hérité de la même fonctionnalité. (c’était prévu…)

L’écran est alimenté en 12V et le flux vidéo est assuré par une liaison HDMI provenant du Raspberry Pi 2. Cette section sera abordée dans un prochain article : (câblage et connexions).

LE RASPBERRY PI 2

Le RPI n’est pas très imposant mais son placement au sein du BARTOP est important. J’ai choisi de positionner les GPIO vers le bas pour pouvoir plaquer les différents câbles dans le fond. De même, j’ai choisi de privilégier l’accès à la carte MicroSD plutôt qu’aux ports USB et ETHERNET. C’est un choix ! Ce n’est surement pas le meilleur mais c’est celui que j’avais en tête ! …

Le RPI sera installé sur le SIDE GAUCHE (quand on regarde de face le BARTOP…) à l’aide d’entretoises nylon récupérées dans un STARTER KIT d’ARDUINO.

PCB FEET

Ces pièces ont été visées sur les SIDEs à l’aide de vis à bois aggloméré dont l’empreinte est particulièrement efficace dans le PVC. Le RPI a ensuite été vissé sur ces cales isolées.

RPIfixed

Le RPI est fixé. Nous verrons plus tard son alimentation et ses connexions.

L’AMPLIFICATEUR

Le RPI n’est pas capable de produire un niveau d’amplification suffisant pour alimenter des enceintes. Il est nécessaire de recourir à une amplification externe. Certains shields sont disponibles sur le marché mais relativement onéreux et pourvus de fonctionnalités qui ne sont pas utilisées sur ce projet. J’ai cherché du côté des modules amplificateurs mais même constat : impossible de trouver quelque chose à moins de 40 €. Résigné, je me suis tourné vers un kit d’enceintes de marque HP alimenté par le port USB. Un manouchage en règle m’a permis de récupérer un module d’amplification alimenté en 5V et muni d’un réglage de volume et de tonalité et d’un interrupteur ON/OFF. La puissance est largement suffisante pour les enceintes que je souhaite intégrer.

HP2Ampli

Je me suis servi des trous de fixation du montage initial pour fixer verticalement le module sur le SIDE DROITE à l’aide d’entretoises hexagonales en laiton.

spacers_hexa

Le module a été disposé de façon à permettre l’accès aux boutons depuis l’arrière de la borne. J’ai donc prévu des ouvertures sur le BACKSIDE.

Ampli

LES HAUT PARLEURS

J’avais une contrainte de taille pour les haut parleurs car je souhaitais les intégrer en face avant pour une diffusion optimale du son. Et il n’a pas été facile de trouver des haut parleurs de 4,5 cm de diamêtre… Mon choix s’est porté sur les HP d’une ancienne enceinte portable Philips dont le module ampli était HS suite à l’oubli de piles dans le compartiment.

sba220

Le démontage n’a pas été simple : bon nombre de pièces sont collées mais j’ai réussi à récupéré 2 petits HP à membrane souple.

Pour fixer les HP sur le BARTOP j’ai fabriqué une pièce en PVC de 5mm qui supporte les 2 HP et qui est vissée sur le FRONTSIDE.

ModuleHP0

Les HPs récupérés possédant des membranes souples, ils doivent être munis d’une charge close pour éviter une trop grande amplitude de la membrane. Réaliser ces pièces m’auraient pris un temps certains…Au hasard de mes recherches, mon oeil s’est arrêté sur le capuchon d’un aérosol de déodorant NARTA…dont le diamètre fait 4,5 cm !!! Dur à imaginer que cette pièce est exactement à la taille des HP. Le hasard fait bien les choses. Les capuchons ont été collés à la colle ARALDITE : ça ne bouge pas…

Exemple d’une charge close (source : toutlehautparleur.com )

Charge close

Comme montré sur le schéma ci-dessus, j’ai pratiqué une ouverture oblongue sur la plaque pour laisser passer les boutons poussoirs qui sont positionnés en façade.

LES BOUTONS DE COMMANDES

Les boutons de commandes permettent de piloter les fonctionnalités du BARTOP :

  • Interrupteur ON/OFF
  • Poussoir START
  • Poussoir SELECT
  • Poussoir HOTKEY

L’interrupteur ON/OFF est installé à l’arrière de la borne et commande l’ensemble de l’alimentation. Une ouverture a été pratiquée dans le châssis et l’interrupteur y a été clipsé.

Interrupteur_arriere

Les poussoirs START, SELECT et HOTKEY ont été placés sur le FRONTSIDE car ils doivent être facilement accessibles. Leur installation a été simple : j’ai percé 3 trous de 16mm dans le PVC. Les poussoirs ont ensuite été maintenus par un contre-écrou.

FrontSideBoutons

LES BOUTONS D’ARCADE

Comme expliqué précédemment, les boutons d’arcade ont été installés sur le CONTROL PANEL sur lequel j’ai percé 6 trous de 28mm. Les boutons d’arcade se sont insérés très facilement et ont été vérouillés par vissage d’un contre-écrou plastique.

CtrlPanelBoutons

Pour aller plus loin, j’ai personnalisé les boutons d’arcade pour y faire figurer les symboles des commandes. Pour y parvenir, il a été nécessaire de démonter totalement le bouton afin d’y glisser des pastilles de films plastique imprimé.

Eclaté bouton

La procédure est relativement simple : déclipser le microswitch, presser sur les pâtes en nylon blanc du piston pour l’extraire, déclipser le cabochon transparent, intercaler le film personnalisé et puis remonter à l’inverse.

Pour donner ça : (Illustré ici par le bouton ‘R’)

ArcadeBoutons

Je trouve que c’est plutôt  classe ! Attention, cette manipulation n’est possible qu’avec certains boutons lumineux. Il faut vérifier auprès du fournisseur !

LE JOYSTICK ARCADE

J’ai choisi un modèle basique : le joystick ZIPPYY. C’est un composant fiable et économique et facilement modifiable si besoin.

Joystick

Sur l’illustration ci-dessus, on peut voir que la totalité des pièces du joystick peuvent être démontées pour être remplacées ou upgradées. Ainsi, il est possible de remplacer les microswitches, l’axe etc…
La pièce verte maintenue par 2 vis est une plaque de contrainte des axes : elle permet de configurer le joystick en 4 ou 8 direction.

Le CONTROL PANEL ayant été réalisé en PVC de 10mm, il a été aisé de visser le châssis du joystick directement dans le PVC à l’aide de 4 vis à agglo de 10mm max.

Joystickschema

Pour installer le joystick, il a été nécessaire de dévisser la boule plastique afin d’extraire le cache poussières. J’ai ensuite pu faire rentrer l’axe dans le trou réalisé auparavant et prévu à cet effet.
Il est possible de visser le châssis à l’aide des 8 trous disponibles (voir schéma ci-dessus) mais je préconise d’utiliser ceux qui sont oblongs car ils permettent un ajustement avant le serrage définitif.
Pour finir, J’ai replacé le cache poussières et revissé la boule sur son axe.

Joystick

L’ensemble des composants mécaniques et électroniques ont été intégrés. La prochaine étape a consisté à interconnecter ces derniers et à les alimenter en courant.

A suivre : Small but Strong – Alimentations et connexions – 5/8

Please like & share:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *